En quête de la bonne approche

Par Jack Sellaire

L'écriture et le jeu de société sont-elles deux passions incompatibles ? A vous de voir. J'accepte le challenge de les faire cohabiter via ce site hébergeant ce "double blog personnel".

13 novembre 2019

Maintenant que je suis décidé à mener une deuxième chevauchée fantastique de l’écriture, je dois tout d’abord m’attarder sur cette idée de devenir un écrivain « semi-pro ». Bon, au départ ce sera plus « semi » que « pro ». Malgré cela, je ne dois pas me lancer sans un plan relativement précis. (À noter que sur cette dernière phrase, la présence du mot « relativement » est très importante.)

J’ai initialement deux idées de stratégie en tête. Je vous les expose :

1. La stratégie Classique

Je les propose à la vente purement et simplement. Dans deux formats, une version papier et une version PDF. Je mets à disposition le début de chacun de ces ouvrages en PDF gratuitement pour que mon potentiel lecteur « teste » ma prose sans s’engager. Mon talent extraordinairement exceptionnel fera la différence. 😀 (Bah oui, smiley obligatoire pour ne pas passer pour le type imbu de sa personne.)

2. La stratégie Small Ball

J’offre Saphyra (mon premier roman) dans sa version PDF, si vous êtes intéressés, vous n’aurez qu’à le télécharger sur mon site dès lors que j’aurai réimplanté la partie boutique. Je mentionne la possibilité de me faire un don (peut-être une cagnotte Tipeee, ou simplement Paypal, c’est à étudier de mon côté) pour m’encourager si ma prose vous plait.

Concernant les Nouvelles de la Surface (mon recueil de nouvelles). Mon intention est de proposer chaque histoire qui la compose à l’unité en version PDF pour un prix symbolique. Cela me permet d’en ajouter d’autres par la suite plutôt que me cantonner à ce que j’ai déjà produit il y a 3 ans. En parallèle, je propose bien entendu un recueil version papier. (Une version 2.0, je compte retirer deux nouvelles de ma version initiale que je trouve moins inspirées, retravailler certaines autres et en intégrer de nouvelles.)

Dans tous les cas, je retravaille les couvertures de mes deux premiers ouvrages pour les rendre plus séduisants (ce que j’évoquais déjà dans mon billet précédent : L’écrivain 2.0).

Mais alors ? Quelle piste suivre ?

J’ignore encore si cette affinité est due à ma soif insatiable de nouvelles expériences, à mon inextinguible curiosité ou à une simple intuition, toujours est-il que cette seconde approche « Small Ball » me fait de l’œil. Sauf prise de conscience soudaine. Je suis parti pour emprunter cette piste.

L’idée d’offrir Saphyra gratuitement (ouh le vilain pléonasme) ne me titille aucunement. Je pars sur le principe que ce procédé permettra de toucher un public plus large. Ce public plus large révélera des lecteurs qui se retrouveront dans ce que j’écris et suivront avec intérêt mes œuvres ultérieures. Bien entendu, concernant Saphyra et uniquement Saphyra, je perdrai au change. Si je calcule le temps (plusieurs mois) de travail pour l’écrire. Ce ne sont pas quelques dons qui me rétribueront de manière juste. Je considère aujourd’hui Saphyra comme un produit d’appel.

Bien entendu, il demeure une chance que ce choix soit mauvais et que je me plante. « Qui vivra verra » comme dirait l’autre ! Si je pars ainsi, c’est que je crois en ce que j’écris.

Catégories d’articles

Autres articles sur l’écriture

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *